maggymauve

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2009

Ce que le jour doit à la nuit, Yasmina Khadra 20 février, 2009

Classé dans : Litterature — maggymauve @ 10:00

51hqsvzltlss400.jpgCe que le jour doit à la nuit…

Roman sur la douleur d’un peuple. Younes pour les Arabes, Jonas pour les Français.
Deux prénoms pour deux aspects de cette Algérie coloniale.
Younes et sa famille quittent la campagne où ils ont tout perdu suite à un incendie, pour s’installer dans les quartiers pauvres d’Oran.
Malgré sa volonté le père de Younes va d’échec en échec et va connaître une longue descente aux enfers.
L’oncle de Younes, algérien et pharmacien et son épouse Germaine qui est française vont d’adopter Younes, lui donner de l’amour et lui permettre de faire des études.
Mais la guerre coloniale divise le pays et Younes est tiraillé entre deux cultures.
Il restera cependant fidèle à ses valeurs, à sa parole, à ses amis, quitte à être malheureux et à repousser l’amour de sa vie.

« Si une femme t’aimait et si tu avais la présence d’esprit de mesurer l’étendue de ce privilège aucune divinité ne t’arriverait à la cheville ».

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2009

Mon nez, mon chat, l’amour et moi, Louise Rennison

Classé dans : Jeunesse — maggymauve @ 9:55

51znjkj3a3lss500.jpgMon nez, mon chat, l’amour et moi..

Journal intime de Georgia Nicolson, jeune anglaise de 14 ans. Elle vit avec ses parents, sa sœur Libby âgé de 3 ans et son chat à moitié sauvage.
Rien n’est banal, son père veut se rendre en Nouvelle-Zélande pour trouver un travail.
Sa mère s’habille comme une ado, sa sœur a un langage un peu vulgaire pour une enfant de 3 ans.
Elle complexe sur son nez, a des amies toujours prêtes à gaffer. Extrêmement cynique.
À mourir de rire !!
Bridget n’a qu’a bien se tenir.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2009

La pluie avant qu’elle tombe, Jonathan Coe. 17 février, 2009

Classé dans : Litterature — maggymauve @ 19:34

51gqo6z0lss500.jpgLa pluie avant qu’elle tombe…

Selon Jonathan Coe, on n’est pas ce que l’on veut. Mais nos destinées, nos vies sont guidées par ce fil invisible entre générations. L’auteur joue avec cette mémoire d’outre-tombe pour nous faire découvrir ce secret si bien gardé. Ce roman témoigne de l’influence que peut avoir sur nous des êtres que l’on a pas connu. Cette relation est mise en lumière par 3 générations de femmes, Beatrix, Théa, Imogen, liées par des relations mère-filles violentes. Rosamond se suicide tout en laissant derrière elle, quatre cassettes, soit 90 minutes retraçant l’histoire familiale en décrivant 20 photos par ordre chronologique pour support. Ces photos reprennent des instants de vie, tel qu’un pique-nique familial, un repas de Noël…sur lesquelles tout le monde souri l’instant d’un cliché. Mais J. Coe nous met en garde, les photos peuvent nous mentir, et ces sourires n’être qu’illusions. Ce témoignage est destiné à Imogen sa petite cousine aveugle, qu’elle regrette d’avoir si peu connu.
Une histoire qui tourne en boucle puisque le présent renvoie au passé. La pluie avant qu’elle ne tombe n’existe pas, mais les choses ont elles besoin d’exister pour rendre les gens heureux.

 

 
 

lademoiselledesavoie |
... Un essai littéraire... ... |
Ebauche d'une histoire... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au boulot les 3ème !
| I have a dream
| En quatrième